MR thögö-gnini


L’œuvre de Bernard B. Dadie intitulée MR TOGO-GNINI (chercheur de nom) est une œuvre théâtrale qui nous relate l’histoire de TOGO-GNINI à l’époque coloniale.Ce dernier était le porte canne du roi, il a exploité son peuple et s’est retrouvé en prison a cause de son injustice.


L’AUTEUR ET SON OEUVRE

BIOGRAPHIE

BERNARD B DADIE est reconnu pour ses écrits et ses efforts de défendre la culture africaine.DADIE a grandi sous l’influence française et les effets de la colonisation sont un thème principal de des écrits.Aujourd’hui, DADIE est considéré comme une des figures les plus importantes d’Afrique et l’écrivain ivoirien le plus important.Dadie est né a ASSINIE près d’Abidjan en côte d’ivoire en 1916.Son père GABRIEL BINLIN DADIE, fondateur de l’association « Syndicat des planteurs Africains » et son oncle Melantchi, fermier à Binger ville ont élevé DADIE ;
Pendant la première partie de sa vie , DADIE a connu la colonisation.Il a étudié en Cote d’ivoire , à Grand Bassam et à Binger ville.Après, il est devenu écrivain au Sénégal ; là-bas, il a étudié à l’école WILLIAM PONTY ou il écrit un scénario.Après avoir terminé , Dadie a travaillé pour REVEIL, un journal du R.D.A au Sénégal jusqu’en 1947.A ce moment, il est devenu activiste en Afrique et à participé à la création du mouvement de la négritude et a essayé de déconstruire le colonialisme français.Il a également travaillé pour l’indépendance avec le parti démocratique de la cote d’ivoire , et en 1950 a été emprisonné pour ses efforts.Il a servi comme ministre des affaires culturelles en 1977 jusqu’en 1986, et il a fait des efforts pour promouvoir les arts africains.

BIBLIOGRAPHIE

Autobiographie

CLIMBIE (1953 paris Seghers)
CARNET DE PRISON (1984) ; Abidjan : 1949-1950

Chroniques

LES VILLES (1933)
UN NEGRE A PARIS (1959) Paris : Présence Africaine
PATRON DE NEW YORK (1956) Paris: Présence Africaine
LA VILLE OU NUL NE MEURT (1968) Paris : Présence Africaine

Scénarios

MONSIEUR THÔGÔ-GNINI (1970) Paris : Présence Africaine
MHOICHEUL (1979) Paris : Présence Africaine
BEATRICE DU CONGO (1995) Pièce en 3 actes.Paris : Présence Africaine

Poésies

AFRIQUE DEBOUT (1950) Paris : Présence Africaine
LA RONDE DES JOURS (1956) Paris : Seghers
HOMMES DE TOUS LES CONTINENTS (1967) Paris : Présence Africaine

Nouvelles

LEGENDES AFRICAINES (1954) Paris : Seghers
LE PAGNE NOIR (1955) Paris : Présence Africain
COMMANDANT TAUREAULT ET SES NEGRES (1980)
JAMBES DU FILS DE DIEU (1980) Abidjan : CEDA/HATIER

Articles

LE SENS DE LA LUTTE (1949)
LES BELLES HISTOIRES DE TRACOU ANANZE L’ARAIGNEE.


L’ŒUVRE
L’œuvre de BERNARD B. DADIE ‘’ MONSIEUR THÔGÔ-GNINI’’ est une pièce théâtrale qui met sur scène deux femmes et seize hommes.L’œuvre comporte cent quinze (115) pages divisée en six tableaux (chapitres).Il est édité par édition présence africaine en 1970.


RESUME DE L’ŒUVRE

Au milieu du XIXe siècle, un traitant blanc et son acolyte débarquent sur l’une des côtes occidentales afin d’établir des liens commerciaux avec les autochtones.THÔGÔ-GNINI, le porte canne du roi, devient leur auxiliaire et s’enrichit grâce aux liens commerciaux qu’il réussit à tisser pour son propre compte personnel avec l’Europe.
Un matin, N’ZEKOU, un petit planteur, pénètre chez THÔGÔ-GNINI, il vient réclamer une dette de vingt fus d’huile de palme.Dans un premier temps, THÔGÔ-GNINI feint l’oubli, mais une fois la reconnaissance de dette arrachée puis déchirée, il reconnaît les faits.N’ZEKOU dévient alors menaçant et THÔGÔ-GNINI appelle ses serviteurs à son secours.N’ZEKOU est arrêté.
Le jour du procès de N’ZEKOU.On s’aperçoit très vite que la plupart des témoins ont été menacés ou corrompus par THÔGÔ-GNINI.N’ZEKOU qui est finalement reconnu non coupable est relaxé, et THÔGÔ-GNINI écroué à sa place.

L’ETUDE DE PERSONNAGES

LE HEROS

Monsieur THÔGÔ-GNINI : C’était un homme orgueilleux et qui aime faire le malin d’où son nom THÔGÔ-GNINI. (Page 51).Il est le porte canne du roi et auxiliaire des blancs (page 22).

LES AUTRES PERSONNAGES PRINCIPAUX

N’ZEKOU : Un petit planteur.Il est le prisonnier de Monsieur THÔGÔ-GNINI. (Page 86).

FAKRON : L’ami de THÔGÔ-GNINI, il à voulu témoigner contre N’ZEKOU (page 101)

BROUBA : La sœur de N’ZEKOU qui a témoigner pour son frère (page 105)

BOUADI : Un ami de N’ZEKOU qui a témoigné contre lui mais éprouvant des remords se racheta (page 111)

YAG-BA : La maîtresse de Monsieur THÔGÔ-GNINI

LES ACOLYTES BLANCS : Ce sont eux qui sont venu exploiter la plantation des Palmiers (page 94)

LES PERSONNAGES SECONDAIRES

LE PRESIDENT DU TRIBUNAL : C’est lui qui a libéré N’ZEKOU. (Page 113)

LA FOULE : Ce fût elle qui emmena Monsieur THÔGÔ-GNINI au tribunal (page 114).


ETUDE THEMATIQUE

LES THEMES PRINCIPAUX

Exploitation : La richesse de monsieur THÔGÔ-GNINI provenait de l’exploitation des paysans.Il exploitait aussi le pouvoir du roi ce qui lui permettait de s’imposer dans la société.

Pouvoir : Monsieur THÔGÔ-GNINI étant le porte canne du roi et auxiliaire entre les blancs et le peuple, occupait une place importante dans la société car il détenait le monopole de toutes les activités économiques. (Page 53).Il était plus craint que le roi. (Page 44).

Injustice : L’injustice était le caractère principal de Monsieur THÔGÔ-GNINI car il s’était approprié les meilleures terres ainsi que les rivières les plus poissonneuses. (Page 39).Celui-ci a fait emprisonner injustement N’ZEKOU.


LES THEMES SECONDAIRES

Justice : Après toutes les horreurs commise par Monsieur THÔGÔ-GNINI,il va y avoir un procès au cours duquel le président du tribunal va rendre justice au peuple et particulièrement à N’ZEKOU , c’est ainsi que THÔGÔ-GNINI se retrouvera en prison ( page 114).

Escroquerie : Monsieur THÔGÔ-GNINI a escroqué les 20 fûts d’huile de N’ZEKOU et bien d’autres personnes.Il utilisait également les poudres d’or du roi sans qu’il ne sache et pire il avait l’intension de le détrôner. (Page 60-61)

Individualisme : l’arrivée des Blancs et l’introduction de nouvelles cultures ont bouleversé la vie de la population de OLD MAN RIVER car chacun devait planter des palmiers afin de subvenir à ses besoins.Ainsi nous avons la nouvelle devise qui fut crée : ‘’ CHACUN POUR SOI DIEU POUR TOUS ‘’ (Page 42)


L’ESPACE ET LE TEMPS

L’ESPACE

La palmeraie : c’est le lieu où se déroule les activités économiques du village.C’est aussi l’objet de l’amitié entre les coutiers blancs et monsieur THÔGÔ-GNINI.
La rue : elle est l’endroit où se trouve le café rustique et le commencement de la mésentente entre THÔGÔ-GNINI et N’zekou.
Le bureau : c’est dans le bureau de monsieur THÔGÔ-GNINI que les échanges se faisaient (page 62-63).C’est là aussi que les problèmes de monsieur THÔGÔ-GNINI commencent.
Le tribunal : c’est là qu’à eu lieu le procès de N’ZEKOU.


LE TEMPS

L’histoire se déroule sur les côtes occidentales de l’Afrique en 1840 dans le village de OLD MAN RIVER avec l’arrivée des blancs qui ont exploités la plantation des palmiers (page 18).

LE STYLE DE L’AUTEUR.

L’ECRITURE
L’auteur utilise dans cette œuvre théâtrale, le style direct ainsi que 3 niveau de langues.L’œuvre est aussi écrite en tableau (chapitres).

LES ELEMENTS STYLISTIQUES.

L’auteur utilise la satire pour dénoncer la colonisation, l’humour pour chercher à ridiculiser le héros par son nom et ses agissements et l’ironie pour les traitements des blancs.

 
Cette œuvre théâtrale nous montre comment la colonisation a rendu certains hommes malhonnête méchants, et a affectée la vie de la population de OLD MAN RIVER.Nous pouvons dire que cette colonisation a troublée la vie paisible de la population de OLD MAN RIVER.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×